Des perspectives biotechnologiques prometteuses pour les détenteurs de FNB

06-11-2019
Des perspectives biotechnologiques prometteuses pour les détenteurs de FNB

Un potentiel de surperformance continue

Malgré une certaine volatilité en cours de route, les actions de biotechnologies ont produit un rendement bien supérieur à celui de l’indice S&P 500 au cours des deux dernières années, soit une tendance qui s’est manifestée sérieusement après les résultats surprise des élections de 2016 aux États-Unis. Depuis lors (du 8 novembre 2016 au 31 janvier 2019), l’indice NYSE Arca Biotechnology Index a affiché un rendement cumulatif de 69,81 %, soit un rendement supérieur de 29,56 % à celui de l’indice S&P 500.

Voici quelques-unes des tendances qui se dégagent dans le secteur des biotechnologies pouvant contribuer au maintien d’un rendement supérieur dans le futur.

Le cadre réglementaire demeure favorable

La réglementation gouvernementale peut avoir une incidence considérable sur le secteur des biotechnologies. Heureusement pour les investisseurs, le cadre législatif et réglementaire actuel semble favorable aux actions de biotechnologies. L’adoption de la loi intitulée 21st Century Cures Act en 2016 visait à promouvoir l’innovation et à améliorer les soins aux patients en partie grâce à la simplification du processus d’approbation des médicaments et des appareils par la FDA. Depuis l’adoption de la loi, la FDA a annoncé plusieurs modifications importantes afin d’accélérer les approbations et de remplir son rôle de supervision de façon plus efficace. En juin 2018, la FDA a annoncé le remaniement du Center for Drug Evaluation and Research (CDER) (centre d’évaluation et de recherche sur les médicaments) qui permettrait de faire passer le nombre de divisions d’analyse de médicaments de 19 à 30. En janvier 2019, la FDA a annoncé son intention d’ajouter 50 autres analystes cliniques pour les produits de thérapie cellulaire et génique, soit un domaine de recherche et de progrès scientifiques d’envergure.

Les résultats obtenus grâce aux travaux de l’agence se reflètent dans le nombre de médicaments et d’appareils qui ont été approuvés. En 2018, la FDA a approuvé un nombre record de 59 nouveaux médicaments, soit bien au-delà de la moyenne de 36 des dix dernières années.*  L’approbation de nouveaux appareils médicaux a également atteint un sommet avec 106, soit un nombre record par rapport aux 99 appareils approuvés en 2017.

L’innovation se poursuit

L’innovation dans le secteur des biotechnologies avance à grands pas, surtout en raison des progrès réalisés dans les thérapies géniques et cellulaires à la fine pointe pour le traitement du cancer. Le premier traitement de thérapie génique a été approuvé par la FDA en août 2017. Depuis lors, 15 autres thérapies géniques et cellulaires ont été approuvées. Les projets en attente sont aussi nombreux, alors que la FDA note une importante augmentation du nombre de demandes d’autorisation de drogue nouvelle de recherche destinée à la thérapie génique ou cellulaire et prévoit en recevoir plus de 200 par année d’ici 2020.

Croissance des activités de fusions et acquisitions

Les activités de fusions et acquisitions sont, depuis longtemps, un catalyseur de rendement pour les investisseurs en biotechnologies, et aujourd’hui n’y échappe pas. En 2018, on a compté 10 opérations de fusions et acquisitions visant des sociétés ouvertes d’une valeur de plus d’un milliard de dollars, pour une valeur combinée de 122 milliards de dollars.* Aux fins de comparaison, on comptait seulement 2,7 opérations par année, d’une valeur moyenne de 19 milliards de dollars, au cours des dix années précédentes.

Les activités de fusions et acquisitions ont été plutôt lucratives pour ceux qui ont investi dans des actions qui ont été acquises moyennant des primes s’établissant en moyenne à 69 % au cours de cette période. Cette effervescence ne présente pas non plus de signe d’essoufflement. Deux opérations d’une valeur combinée de plus de 95 milliards de dollars ont été annoncées aux premiers mois de 2019, dont l’achat de Celgene Corp par Bristol-Myers Squibb d’une valeur de 89 milliards de dollars.

Alors que les grandes sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques affichent d’importantes liquidités sur leurs bilans et cherchent des façons de compenser la perte de revenus attribuable aux expirations récentes et futures de brevets, nous nous attendons à ce que davantage d’acquisitions stratégiques aient lieu au sein du secteur.

Au Canada, les FNB constituent une excellente façon de participer aux occasions qui se présentent dans le secteur. Les avantages que constituent la transparence, la liquidité, la facilité d’achat et de vente et le faible coût font des FNB un outil important pour les investisseurs.

* Source : Bloomberg. Rien ne garantit que cette tendance se maintiendra.

Karl Cheong, CFA, est le Chef des placements, Canada de la Société de gestion de portefeuilles FT Canada.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2019 par la Société de gestion de portefeuilles FT Canada. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Cet article n’est présenté qu’à titre informatif et ne doit pas servir de conseil en placement ni être interprétée de la sorte à l’intention de quiconque. Certains placements et/ou certaines stratégies de placement devraient être évalués en fonction de l’ensemble de la situation d’un investisseur. Les investisseurs devraient consulter leur propre conseiller sur la pertinence d’un organisme de placement collectif ou d’un FNB. Un placement dans un organisme de placement collectif ou un FNB peut donner lieu à des courtages, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les organismes de placement collectif et les FNB ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé pourrait ne pas se reproduire.