Stratégies de FNB dans un environnement de hausse des taux

01-18-2022
Stratégies de FNB dans un environnement de hausse des taux

Cibler l'atténuation des risques

 

L'année dernière a été phénoménale pour les marchés de capitaux. Les marchés boursiers ont atteint de nouveaux sommets, et avec la probabilité accrue d'une transformation de la pandémie en endémie, l'avenir semble prometteur. Le variant omicron de la Covid a alimenté les craintes de certains investisseurs, et l'émergence de nouveaux variants entraînera probablement une hausse de nouvelles baissières. Récemment, cependant, le marché a fait fi des mauvaises nouvelles concernant le virus, ce qui a entraîné une baisse du nombre de renversements du marché attribués au pessimisme lié à la Covid. À partir de maintenant, nous devrions recommencer à étudier les théories économiques fondamentales, l'idéologie de l'offre et de la demande et les principaux concepts financiers pour structurer notre portefeuille, comme nous le faisions autrefois, dans un monde pré-Covid.

Le début de l'année est toujours un moment passionnant, car les stratèges en matière d'investissement, les économistes et les institutions les plus suivies placent leurs paris et leurs prédictions pour l'année. Certaines des meilleures idées et des principaux thèmes d'investissement pour 2022 ont déjà été présentés par les principaux médias. L'un des principaux thèmes d'investissement qui ressort cette année est le défi que représente investir dans un contexte de hausse des taux. Les fonds négociés en bourse (FNB) peuvent offrir aux investisseurs un moyen peu coûteux de s'exposer à l'espace des titres à revenu fixe, dans cet environnement complexifié par les taux.

Alors que les taux d'inflation atteignent des sommets dans le monde entier, les décisions des banques centrales en matière de politique monétaire s'annoncent de plus en plus sévères, dans le but de maîtriser l'inflation. Le marché semble s'accorder sur la probabilité de trois hausses de taux cette année, tant par la Réserve fédérale américaine que par la Banque du Canada. Dans cette perspective, les opérateurs ont vendu des obligations d'État, ce qui a entraîné une hausse constante des rendements. Cette tendance à la hausse des rendements peut avoir des conséquences dramatiques sur les portefeuilles. Le graphique 1 illustre l'évolution des taux des bons du Trésor au Canada en 2021.

En général, les obligations ont tendance à être à la traîne dans un contexte de hausse des taux, car les prix évoluent à l'inverse des rendements. Les investisseurs ont réussi à surmonter ce dilemme en utilisant des structures à taux variable. Pris individuellement, il s'agit d'une catégorie d'actifs complexe, dont la recherche, la négociation et la gestion constituent un défi pour les investisseurs individuels. Heureusement, il existe un large éventail de FNB canadiens à taux variable parmi lesquels choisir. Le tableau 1 présente une liste de FNB à taux variable qui pourraient être en mesure d'afficher des performances supérieures à mesure que les taux augmentent.

Il y a quelques distinctions importantes à faire dans cette liste.  Lorsque les taux d'intérêt augmentent, il est préférable de raccourcir la durée du portefeuille. XFR (durée de 0,17 an au 10 janvier 2022) et PFL (durée de 0,08 au 30 novembre 2021) sont tous deux des fonds à faible risque, avec un écart-type annuel moyen sur 3 ans de 0,3166 au 30 novembre 2021, bien inférieur à la médiane de 1,8017 de la catégorie.

CAFR et DXV investissent principalement dans des titres de qualité. Les deux FNB cherchent à atténuer les effets des fluctuations des taux d'intérêt par l'utilisation de dérivés de taux d'intérêt. Il s'agit de fonds très stables, à faible risque, dont le mandat ne consiste pas principalement à rechercher le rendement d'une hausse des taux, mais plutôt à chercher à atténuer la baisse associée à tout changement dans la structure des taux en vigueur, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Les obligations de catégorie investissement sont généralement plus sensibles au risque de taux d'intérêt, tandis que les instruments à haut rendement sont plus exposés au risque de crédit. Une hausse des taux d'intérêt est généralement le signe que les banques centrales ont confiance en la prospérité économique, et les écarts de crédit ont donc tendance à se resserrer, dans un premier temps. Cette situation est bénéfique pour les obligations à haut rendement.

Les obligations à haut rendement sont en fait plus proches des actions que leurs homologues de catégorie investissement. Les prêts privilégiés sont généralement liés à un taux de référence qui se réinitialise lorsque les taux changent. Les prêts privilégiés ont également la priorité sur les obligations à haut rendement et les actions en matière de remboursement en cas de défaut. Les produits à haut rendement sont relativement les plus risqués, mais présentent également un fort potentiel de performance. Dans le tableau 1 ZFH, MFT, et IFRF sont tous classés comme présentant un risque faible à moyen.

Dans les périodes précédentes de hausse des taux, de faible taux de chômage, d'inflation supérieure à la moyenne et de forte reprise des marchés boursiers, les titres de crédit à haut rendement ont généralement affiché des performances supérieures aux sociétés de qualité supérieure et aux bons du Trésor. Le crédit à haut rendement pourrait donc contribuer à ajouter de l'alpha tout en atténuant le risque de taux d'intérêt découlant de la composante à taux variable d'un portefeuille.

Se tourner vers les actions

Les FNB à revenu fixe de ce type sont un moyen d'atténuer le risque et d'améliorer les rendements dans un contexte de hausse des taux d'intérêt. Mais il existe aussi des solutions fondées sur les actions. Par exemple, Fidelity Canada offre son FNB indiciel Fidelity Dividendes américains pour hausses de taux (TSX: FCRR). Lancé en 2018, il a pour mandat d'investir principalement dans des actions de sociétés américaines versant des dividendes et présentant une corrélation positive des rendements par rapport à la hausse des taux du Trésor américain à 10 ans. Avec un RFG de 0,39 %, un risque moyen et un horizon de placement allant moyen à long terme, le FCRR vise une surperformance en période de hausse des taux d'intérêt.

Investir dans des banques et des sociétés de services financiers qui sont sur le point d'obtenir des revenus d'intérêts plus élevés grâce à des taux d'intérêt plus élevés peut constituer une autre manière d'atténuer le risque de taux. Le FNB amélioré banques canadiennes Hamilton (TSX : HCAL), par exemple, est un fonds alternatif qui offre une exposition aux banques canadiennes avec un effet de levier de 1,25 fois.

Les métaux précieux ont également tendance à bien réagir dans les environnements à forte inflation, et sont utilisés de façon tactique comme une couverture contre celle-ci. Mais comme les banques centrales s'efforcent de juguler l'inflation et que la couverture est réduite, cette catégorie d'actifs pourrait connaître une certaine faiblesse.

Jouer sur les devises

Pour finir, saluons le puissant dollar. L'histoire nous a montré qu'en période de hausse des taux, le dollar américain gagne du terrain en raison de l'augmentation des flux de capitaux entrants. Les FNB constituent un moyen facile d'exploiter cette possibilité. Si vous investissez dans un FNB libellé en dollars canadiens qui investit principalement dans des titres libellés en dollars américains, recherchez une version non couverte du fonds, car elle pourrait éventuellement gagner de l'alpha grâce à l'appréciation des titres sous-jacents en dollars américains. Vous pouvez aussi chercher une version de cette stratégie, libellée en dollars américains. Les fournisseurs de FNB canadiens offrent une vaste gamme de stratégies non couvertes, couvertes et libellées en dollars américains pour mieux répondre aux besoins des investisseurs dans un environnement changeant.

Nash Swamy est analyste des opérations analytiques et des données à Fundata Canada Inc., une source principale d’information pour les fonds de placement. Il est impliqué dans la classification des FNB et les cotes de risque, les instruments dérivés et les bons de souscriptions, ainsi que dans la collecte de données de fonds de couverture pour les analyses de liquidité.

Remarques et avis de non-responsabilité

Contenu © 2022 par Fundata. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Les investissements dans les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, commissions de suivi, frais de gestion et autres frais. Veuillez lire le prospectus simplifié avant d’investir. Les fonds de placement ne sont pas garantis et ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par tout autre organisme gouvernemental d’assurance-dépôts. Rien ne garantit que le fonds pourra maintenir sa valeur liquidative par part à un montant constant ni que le montant entier de votre placement dans le fonds vous sera remis. Les valeurs des fonds changent fréquemment et leur rendement passé n'est pas garant de leur rendement futur. Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Aucune garantie de rendement n'est faite ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux.