Le rayon des soldes

06-20-2022
Le rayon des soldes

À la recherche de valeur dans les soldes de la bourse

 

Les temps sont très durs pour le marché boursier, et il est probable que davantage de problèmes soient à venir. L'indice composé S&P 500 est tombé en territoire baissier, perdant 22,9 % sur le cumul de l'année. L'indice composé S&P/TSX, qui avait été en territoire positif toute l'année grâce au rebond du secteur de l'énergie, est tombé en correction, avec une perte de 10,8 % depuis le début de l'année.

Les entreprises qui ont brillé pendant la pandémie sont à présent disgraciées. Beaucoup de celles qui ont sombré pendant que nous étions confinés chez nous sont en train de prospérer.

Parmi les plus performants, on trouve les sociétés d'énergie conventionnelle, les banques canadiennes, les titres de la défense, les mines d'or et les titres de matières premières.

Les plus grands perdants sont plusieurs géants de la haute technologie, notamment Shopify Inc. (en baisse de plus de 81 % par rapport à son sommet de 52 semaines), Netflix Inc. (en baisse de 75 %), Meta Platforms Inc. (en baisse de 57 %) et Amazon.com Inc. (en baisse de 44 %).

Nous avons également assisté à des reculs pour les sociétés d'énergie verte, les services à domicile comme Zoom et Teladoc Health, et les sociétés d'amélioration de l'habitat, comme Home Depot et Lowe's.

Je pense qu'il y a de bons achats à faire parmi ces laissés-pour-compte.

L'un d'eux est Home Depot Inc. (NYSE: HD). C'est un géant de la vente au détail qui fait partie de l'indice Dow Jones. À la fin de 2021, la société exploitait un total de 2 317 magasins de détail dans les 50 États, le district de Columbia, Porto Rico, les îles Vierges américaines, Guam, 10 provinces canadiennes et le Mexique. L'entreprise emploie environ 500 000 personnes.

L'action a clôturé le 17 juin à 270,73 $ (prix en dollars américains), soit une baisse de 36 % par rapport à son sommet de 52 semaines (et de tous les temps) de 420,61 $.

La raison de la hausse de HD pendant la pandémie était simple. Avec toutes les restrictions sur les voyages, les événements sociaux, les repas, etc., les gens avaient peu de choses pour lesquelles dépenser. La rénovation de la maison était l'une des rares options viables, et les détaillants de produits de bricolage ont prospéré.

Maintenant que la plupart des restrictions ont été levées (même si la pandémie est loin d'être de l'histoire ancienne), les possibilités de dépenses sont plus nombreuses. De plus, avec l'augmentation des taux d'intérêt, le coût du financement d'une rénovation majeure de la maison, peut-être par le biais d'une ligne de crédit hypothécaire, devient onéreux. C'est une mauvaise nouvelle pour les perspectives de croissance de Home Depot et d'autres entreprises similaires.

Les résultats de la société pour le quatrième trimestre et l'exercice 2021 indiquent que la chute commençait à se faire sentir à la fin de l'année. De plus, les prévisions pour 2022 étaient décourageantes et l'action a été considérablement vendue.

Pour le quatrième trimestre, HD a déclaré des ventes de 35,7 milliards de dollars, en hausse de 3,5 milliards de dollars, soit 10,7 %, par rapport à la même période en 2020. À première vue, cela semble respectable. Mais en fait, la croissance des ventes du quatrième trimestre était bien inférieure à celle du début de l'année. Pour l'ensemble de l'année 2021, les ventes ont atteint 151,2 milliards de dollars (un record). C'est une augmentation de 19 milliards de dollars, soit 14,4 %, par rapport à l'exercice 2020.

La direction s'attend à ce que les chiffres de cette année ne ressemblent en rien à ceux-ci. La prévision de la croissance des ventes en 2022 est qu'elle sera « légèrement positive ». C'est une grosse baisse par rapport à 14,4 % en 2021.

L'entreprise reste très rentable. Le bénéfice net du quatrième trimestre s'est élevé à 3,4 milliards de dollars (3,21 dollars par action diluée), contre 2,9 milliards de dollars (2,65 dollars par action) l'année précédente. Par action, cela représente une hausse de 21,1 % par rapport à l'année précédente.

Pour l'ensemble de l'exercice, le bénéfice net s'élève à 16,4 milliards de dollars (15,53 dollars par action), contre 12,9 milliards de dollars (11,94 dollars par action) pour l'exercice 2020. Il s'agit d'une augmentation de 30,1 % sur une base par action.

L'entreprise prévoit que la croissance du bénéfice par action en 2022 se situera dans la fourchette basse des nombres à un chiffre.

Les sombres perspectives n'ont pas empêché le conseil d'administration d'approuver une augmentation de 15 % du dividende trimestriel, à 1,90 $ (7,60 $ par an). Sur la base du récent cours de clôture, cela donne un rendement respectable de 2,8 %. Le ratio cours/bénéfice est raisonnable, mais pas très bon marché, à 17,1.

La société a une longue histoire d'augmentation progressive de la valeur pour les actionnaires. Il y a cinq ans, vous auriez pu acheter des actions à environ la moitié du prix actuel. Sauf en 2021, elle a augmenté son dividende chaque année au cours de la dernière décennie.

Je recommande les actions de Home Depot aux investisseurs patients. L'action offre un potentiel de gains en capital à long terme et, dans l'intervalle, vous recevrez un dividende respectable qui continuera probablement à augmenter.

M. Gordon Pape fait partie des experts en investissement et des commentateurs de finances personnelles les plus connus du Canada. Il est l'éditeur des bulletins d'information The Internet Wealth Builder et The Income Investor qui sont disponibles à travers le site Web Building Wealth.

Suivez Gordon Pape sur Twitter à l'adresse https://twitter.com/GPUpdates et sur Facebook à l'adresse www.facebook.com/GordonPapeMoney.

Remarques et clauses de non-responsabilité

Contenu © 2022 par Gordon Pape Enterprises. Tous droits réservés. Reproduction autorisée. Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés présentent un risque de perte et aucune garantie de performance n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Demandez toujours conseil à votre propre conseiller financier avant de prendre des décisions en matière d'investissement.