Dynamique devient actif avec un FNB d'obligations croisées

09-05-2019
Dynamique devient actif avec un FNB d'obligations croisées

Passe en tête de la file d'attente de performance

 

Le FNB actif d’obligations croisées Dynamique iShares (TSX: DXO) est un nouvel entrant dans la catégorie des fonds à revenu fixe à rendement élevé - il a été lancé en janvier 2017 - mais il est passé rapidement en tête de de la file d'attente de performance.  Le rendement d'un an jusqu'au 31 juillet était impressionnant à 9,6 % (comparé à la moyenne de la catégorie de 4,3%); le rendement cumulatif de 2019 à la fin du mois de juillet était de 11,1 %, ce qui est encore plus spectaculaire. Ce qui lui vaut une note FundGrade A pour le mois de juillet.

Le gestionnaire du fonds, Marc-André Gaudreau, vice-président et gestionnaire de portefeuille principal chez 1832 Asset Management, attribue la surperformance du fonds (et son nom) à sa focalisation sur le « crossover » - terme industriel désignant la zone de notation où les émissions d’obligations « à haut rendement » se croisent (entre BB et BBB).

« C’est le bon compromis », dit M. Gaudreau.  « C’est la zone qui offre le meilleur profil risque/rendement, où le rendement par unité de volatilité est le plus élevé. Nous sommes suffisamment éloignés des défauts de paiement et des crédits sensibles aux taux d’intérêt, tels que les obligations AAA. » Gaudreau ajoute que, même si se concentrer sur le crossover n’est pas un nouveau concept de placement, ce fonds est unique car il investit presque exclusivement dans ce pays (quelques chiffres aberrants sont autorisés si le nombre le justifie). « Nous avons des titres ci-dessous notés BB que nous trouvons attrayants.

 « Notre pondération global est BB+ », ajoute M. Gaudreau. « L’essentiel de notre exposition se situe aux États-Unis, mais nous sommes entièrement couverts contre le risque de change. Nous examinons uniquement le choix du crédit, pas la durée ou la devise. »

Cette focalisation sur le crédit est rendue possible par l’équipe interne d’analystes de crédit du fonds. « Nous ne comptons pas sur les agences de notation de crédit, même si nous devons les observer », a déclaré M. Gaudreau. « Ils affectent le marché car beaucoup d'acteurs sous-traitent 100% de leur évaluation des risques.

« Un grand nombre de traders à revenu fixe sont des investisseurs passifs, et il existe des indices de référence passifs qui déclenchent des arguments de vente », explique M. Gaudreau, ajoutant que « lorsque vous franchissez la ligne », vous obtenez beaucoup de vente et d'achat. « Lorsque les agences de notation et les gestionnaires passifs rétrogradent, c’est souvent pour de bonnes raisons, mais parfois aussi pour de mauvaises raisons. Nous définissons le risque et nous pouvons jouer un rôle, ou attendre une vente.

M. Gaudreau est incertain mais optimiste quant à la possibilité de maintenir la performance exceptionnelle du fonds dans le contexte de l'évolution des taux d'intérêt. « Cela dépend si vous envisagez des taux à court ou à long terme. Les taux à court terme avaient augmenté aux États-Unis et au Canada, mais [la Réserve fédérale américaine] les a récemment abaissé.

« Les taux à long terme sont déterminés par la croissance mondiale et les attentes sont en baisse, mais certains pays n’ont pas de rendement positif. Ils tentent donc de manipuler le marché avec l’assouplissement quantitatif (QE) », déclare M. Gaudreau. « La courbe de rendement est maintenant inversée et il se passe des choses très étranges. Par exemple, il existe maintenant 15 obligations européennes à haut rendement à rendement négatif, ce qui est difficile à croire.»

Dans les circonstances actuelles, M. Gaudreau reconnaît qu'une certaine prudence s'impose. « Nous sommes plus tard dans le cycle économique et nous devons donc nous pencher davantage sur les risques. Du point de vue du risque, il est logique de passer à une position plus défensive », ajoute-t-il, suggérant peut-être un passage de BB à BBB. « Mais à mesure que nous progressons vers la prochaine phase du cycle économique, où il existe un risque de récession, il y aura d’énormes possibilités pour les gestionnaires actifs indépendants. »

En attendant pour les investisseurs. Il convient de noter que, comme pour la plupart des FNB, le ratio des frais de gestion (RFG) du FNB actif d’obligations croisées Dynamique iShares est relativement faible (pour un investissement géré activement), de 0,56 % et il se négocie sur la Bourse de Toronto, tout comme les actions ordinaires.

Olev Edur est journaliste spécialisé dans le domaine des affaires et de la finance ainsi qu’un fréquent collaborateur de Forum des Fonds.

Remarques et avis de non-responsabilité

© 2019 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par tout moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Des commissions, commissions de suivi, frais de gestion et dépenses peuvent être associés aux fonds communs de placement. Veuillez lire le prospectus simplifié avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis et ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par tout autre organisme gouvernemental d’assurance-dépôts. Rien ne garantit que le fonds pourra maintenir sa valeur liquidative par part à un montant constant ni que le montant entier de votre placement dans le fonds vous sera remis. Les valeurs des fonds changent fréquemment et leur rendement passé n'est pas garant de leur rendement futur. Aucune garantie de rendement n'est faite ou implicite. Ce qui précède existe uniquement à des fins d’information générale. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux.