Aimer sans compter?

02-14-2020
Aimer sans compter?

Trouver une véritable harmonie financière le jour de la Saint-Valentin

 

La Saint-Valentin peut être à la fois romantique, stressante et excitante. Pour de nombreux couples, cela peut souvent conduire à des propositions de mariage ou à d'autres formes de cohabitation. Si vous vous trouvez dans cette heureuse situation, félicitations! Mais avant que les choses n'aillent plus loin, il pourrait être bon de s'asseoir avec votre proche et de parler de votre avenir financier. Lorsque je rencontre des couples jeunes (ou plus âgés) qui se préparent à sceller leur union, je propose ces principes clés de planification financière pour les aider à se mettre sur le bon pied financièrement.

Objectifs et attentes

Les couples pris dans la lueur rose de la romance croient souvent que financièrement, « les choses s’arrangeront d'elles-mêmes ». Mais cela ne se passe pas ainsi. Il est maintenant temps de parler des buts et des objectifs pour s'assurer que vous êtes sur la même longueur d'onde. Voulez-vous fonder une famille? Si oui, quand? Qui s'occupera des enfants? Est-ce que l'un d'entre vous restera à la maison quelques années? Allez-vous engager une nourrice? Crèche? Comment cela affectera-t-il votre situation financière? Prévoyez-vous de déménager de votre condo et d'acheter une maison? Et si oui, quand? Si vous et votre futur mari travaillez tous deux actuellement, qui économise combien pour ce paiement initial?

À qui sont les actifs?

Tout ce discours sur les objectifs et la planification nécessite des moyens pour les atteindre. C’est alors qu’il est temps de parler de ce que chacun de vous apporte au mariage. Il est maintenant temps de tout mettre sur la table. Dites-vous mutuellement et avec honnêteté ce que vous possédez et ce que vous devez.

Un REER, par exemple, est assez simple à gérer. Mais les biens immobiliers, comme les avoirs de biens immobiliers, et les revenus provenant du salaire, des investissements, des affaires ou de pratique professionnelle peuvent être plus compliqués. Combien sera mis en commun, combien restera séparé? Il en va de même pour vos dettes individuelles, qui incluent tout, des prêts à la consommation aux prêts hypothécaires en passant par les prêts aux entreprises et les impôts à payer. À partir de maintenant, c'est partagé… à moins que vous ne conveniez tout de suite qu'une partie de tout cela ne le sera pas et que vous précisiez ce qu'il en est. Vous ne voulez pas de ce genre de surprises après le mariage.

Soyons légaux!

Parlons sérieusement de couverture d'assurance. Qu'est-ce que chacun d'entre vous possède déjà ? Vous voudrez probablement changer le bénéficiaire de vos polices d’assurance-vie respectives, par exemple, l'un envers l'autre. Cela ne se fait pas automatiquement – vous devez spécifiquement demander à la compagnie d'assurance de le faire. Ou vous voudrez peut-être songer à augmenter la couverture, en particulier si vous envisagez d’avoir des enfants. Il en va de même pour l'assurance maladie complémentaire, d'invalidité et de soins intensifs. Bien souvent, un conjoint peut être déclaré sur la police d'un autre par le biais d'un régime collectif au travail. Et cela pourrait constituer de grosses économies sur les cotisations.

Vous voudrez également discuter des testaments et de la planification successorale, surtout si vous avez l'intention de fonder une famille. Si vous avez chacun un testament, consultez votre avocat pour changer le bénéficiaire l'un envers l'autre… si tel est votre plan. Si, pour une raison ou une autre, ce n'est pas ce que vous souhaitez, assurez-vous que vous êtes tous les deux d'accord sur ce point, et parlez-en clairement à l'avance. Si des fiducies sont impliquées, vous devrez consulter un avocat pour déterminer l’impact éventuel de votre mariage sur la fiducie.

Dans certains cas, les couples peuvent souhaiter discuter d'un accord prénuptial, en particulier lorsque d'importants actifs préexistants ou d'autres arrangements complexes sont impliqués, tels que des fiducies. Il s'agit d'un domaine hautement spécialisé qui devrait être discuté avec un avocat et votre planificateur financier.

Discutez des styles de placement

Vous êtes peut-être déjà tous deux des investisseurs actifs. Il est très probable, cependant, que l'un sera plus prudent avec un niveau de tolérance au risque plus faible que l'autre. Vous devrez travailler avec votre planificateur financier pour élaborer un plan qui englobe tous vos actifs combinés en tant que portefeuille total et appliquer les principes de diversification prudente des actifs à l'ensemble de votre valeur nette combinée. Cela ne veut pas dire que vous devez renoncer à tout accord prénuptial affectant la propriété des actifs. Mais il est prudent de traiter votre nouvelle base d'actifs combinée dans son ensemble à des fins de planification de portefeuille, même si certains actifs sont détenus séparément.

Obtenez des conseils (financiers) maintenant!

Un bon planificateur financier peut conseiller les couples sur ces questions financières délicates avant le mariage, et aider les couples se débarrasser des « discussions sur l'argent » dès maintenant, pour s'assurer que la lune de miel ne soit pas terminée avant même qu'elle ne commence.

Mme Robyn Thompson, CFP, CIM, FCSI, est la fondatrice de Castlemark Wealth Management, une société de services financiers spécialisée dans la gestion de patrimoine pour les personnes et les familles nanties. Pour une consultation de planification individuelle, veuillez la contacter par téléphone au 416-828-7159 ou par courriel à rthompson@castlemarkwealth.com.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2020 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés sont à titre indicatif et peuvent comporter des risques de perte. Aucune garantie de rendement n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, les conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez contacter l'auteur de l'article si vous souhaitez discuter de circonstances particulières.