Fonds ciblés : Fonds d'obligations de marchés émergents RBC

06-24-2020
Fonds ciblés : Fonds d'obligations de marchés émergents RBC

Vainqueur pluriannuel du Trophée FundGrade A+®

 

Généralement, investir dans les marchés émergents (MÉ) évoque des visions d'investissement à risque et rendement très élevés. Mais nous oublions souvent les marchés des titres à revenu fixe de ces pays en développement, qui ont connu une croissance substantielle au cours de la dernière décennie, au fil de l'amélioration des fondamentaux budgétaires.

La dette des pays émergents présente un profil de corrélation très attrayant avec les autres classes d'actifs, ce qui en fait un solide élément de diversification dans un portefeuille. Mais étant donné la complexité du marché de la dette des pays émergents, il s'agit certainement d'une classe d'actifs qu'il vaut mieux laisser aux experts.

Le Fonds d'obligations de marchés émergents RBC, sous la direction de David Nava, qui a pris les rênes en décembre 2018, est l'une des options les plus attrayantes. Le fonds a été lancé en août 2010 et investit dans un mélange d'obligations d'État et de sociétés d'économies en développement. Fin mai, il détenait 63 % d'actifs en dette publique et 36 % en crédit aux entreprises. Il n'est pas non plus en reste au niveau de la performance. Le fonds a remporté le Trophée FundGrade A+ chaque année depuis 2015, ce qui lui permet de se situer dans le premier quartile de performance.

Actuellement, la fonds est davantage orienté vers les titres de créance de qualité inférieure, plus de la moitié d'entre eux étant notés BB ou moins. Le rendement à l'échéance est attrayant, avec un chiffre récent de 5,5 %, bien au-dessus du rendement offert par les émissions canadiennes de qualité supérieure.

Le portefeuille est très bien diversifié, avec plus de 159 obligations individuelles. Les 10 premières positions représentent environ 19 % des actifs. La répartition géographique est également très bien diversifiée. Au 31 mai, l'Amérique latine représentait 30 % des actifs, suivie de l'Afrique et du Moyen-Orient avec 23 %, de l'Asie avec 18 %, de l'Europe avec 17 % et de l'Amérique du Nord avec 11 %.

Malgré l'effondrement de mars, qui a touché la plupart des fonds dans une certaine mesure, les performances ont été solides, en particulier sur le long terme. Le taux de rendement annuel moyen composé sur 5 ans au 31 mai est de 4,51 %, ce qui le place dans le premier quartile. Même depuis le début de l'année jusqu'au 31 mai, le fonds est en baisse marginale de 0,6 %, après avoir considérablement remonté depuis l'effondrement de mars, et dépasse de loin la moyenne de la catégorie, qui est de -4,2 pour la même période. La volatilité peut être un facteur avec ce fonds, mais au 31 mai, la moyenne sur 3 ans de l'écart-type annualisé était de 8,3, contre 9,5 pour la médiane de la catégorie.

Les obligations des marchés émergents sont généralement vulnérables à un recul face à des vents macroéconomiques contraires (la pandémie de la COVID-19, la poursuite de la guerre commerciale, etc.) À plus long terme, cependant, grâce à leur rendement plus élevé et à leurs avantages en termes de diversification, les obligations des marchés émergents pourraient constituer un élément d'un portefeuille par ailleurs bien diversifié. Il convient toutefois de noter qu'il ne s'agit pas d'un portefeuille d'obligations de base.

Compte tenu de sa plus grande volatilité et de son risque global, le fonds est plus approprié en tant que petite partie d'une répartition diversifiée de titres à revenu fixe.

Fonds d'obligations de marchés émergents RBC
Société : RBC Gestion mondiale d'actifs
Type de fonds : Revenu fixe de marchés émergents
FundGrade : B (mai)
Trophées FundGrade A+ : 2015-2019
Style : Analyse macroéconomique descendante; sélection de titres ascendante
Niveau de risque : Moyen
Frais d’acquisition : Optionnel
Convenance pour REER/FERR : Passable
Gestionnaire : David Nava depuis 2018
RFG : 1,73 %
Codes de fonds : RBF797 (frais d'acquisition initiaux), RBF497 (série A)
Placement minimal : 500 $

Dave Paterson, CFA, est gestionnaire financier et expert en recherche de fonds de placement et en diligence raisonnable pour divers produits de placement

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2020 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Les investissements dans les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, commissions de suivi, frais de gestion et autres frais. Veuillez lire le prospectus simplifié avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis et ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par tout autre organisme gouvernemental d’assurance-dépôts. Rien ne garantit que le fonds pourra maintenir sa valeur liquidative par part à un montant constant ni que le montant entier de votre placement dans le fonds vous sera remis. Les valeurs des fonds changent fréquemment et leur rendement passé n'est pas garant de leur rendement futur. Aucune garantie de rendement n'est faite ou implicite. Cet article est destiné à but informatif uniquement et il n'est pas destiné à des conseils de placement personnalisés. Dave Paterson est employé en tant que conseiller (gestionnaire de portefeuille) par Placements Empire Vie Inc. (« Placements Empire Vie »), une filiale de L'Empire, Compagnie d'Assurance-Vie. Placements Empire Vie est le gestionnaire de fonds d'investissement et le gestionnaire de portefeuille des fonds communs de placement de l'Empire Vie et le gestionnaire de portefeuille des fonds distincts de l'Empire Vie (collectivement, les fonds de l'Empire). En tant que tel, son emploi et sa rémunération peuvent être liés au succès de Placements Empire Vie et des fonds de l'Empire. De temps à autre, les fonds Empire peuvent acheter, vendre, détenir ou avoir un intérêt dans des titres qui peuvent être abordés dans le présent rapport.