Elles couvrent vos besoins : l'essentiel des assurances

10-10-2019
Elles couvrent vos besoins : l'essentiel des assurances

Vie, hypothèque et maladies graves

 

L'assurance est une question de quantité. Quiconque a déjà acheté n'importe quel type d'assurance vie ou santé le sait pertinemment. Mais voici un chiffre que vous n'entendrez pas souvent : 4,7 trillions de dollars (pas d'erreur ici, il s'agit bien d'un « T »). C'est le montant en couverture d'assurance-vie détenu par les 22 millions de canadiens qui possèdent des polices, selon le rapport 2018 de l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes. En 2017, cela représentait 21,4 milliards de dollars en primes. Et la couverture moyenne par ménage est de 417 000 $. L'assurance santé ajoute à cela 43 milliards de dollars en primes. Cela ne fait aucun doute – l'assurance est une grosse affaire au Canada. Voici un bref aperçu des types d'assurances pour lesquelles les conseillers financiers sont les plus interrogés.

L'assurance vie

Assurance temporaire. Il existe plusieurs types de polices d'assurance vie. Les polices « temporaires », par exemple, offre une pure protection – il n'y pas de composante investissement. Vous payez une prime et votre vie est assurée pour le montant déclaré, pour la durée de temps spécifiée. Point. C'est une manière rentable d'acheter une assurance, surtout pour les jeunes familles.

Assurance permanente. Aussi appelée « assurance vie permanente », les primes sur ce type de polices financent à la fois la composante assurance et la composante investissement, ce qu'on appelle souvent la valeur de rachat. La croissance de la valeur de rachat bénéficie d'un report d'impôt et peut être utilisée comme garantie pour un prêt, ou peut être retirée pour financer d'autres objectifs financiers.

L'assurance vie permanente est vendue en plusieurs variantes, mais n'existe vraiment que deux types principaux : l'assurance-vie entière et l'assurance-vie universelle. Les primes pour celles-ci sont considérablement plus élevées que pour l'assurance-vie strictement temporaire. Mais les polices d'assurance-vie entière et temporaire procurent une protection, font croître vos placements et reportent les impôts. À la mort, votre bénéficiaire recevra le montant de la police d'assurance libre d'impôt, ainsi que toutes les composantes accumulées en épargne qui seraient soumises aux impôts.

L'assurance-vie entière possède des primes nivelées et reste en vigueur jusqu'à votre mort. Vous n'avez pas de choix concernant la composante investissement, qui découle de la responsabilité de la compagnie d'assurance. Avec l'assurance-vie universelle vous pouvez changer les primes, la taille et le montant du capital décès et le type de composante investissement (tel que spécifié par la police) si votre vie ou vos circonstances financières changent. L'assurance-vie universelle vous permet d'utiliser une portion de l'épargne accumulée pour payer les primes. Et vous disposez d'un certain contrôle sur la composante investissement. Mais les rendements de placement ne sont pas garantis, à moins qu'il y ait une garantie de capital interne spécifiée, ce qui, bien sûr, augmente vos primes.

En général, bien qu'elles soient utiles dans certaines situations, la plupart des conseillers recommandent de se tenir à l'écart des polices d'assurance-vie permanente, que ce soit une assurance-vie entière ou une des nombreuses sortes d'assurances-vie universelles. Pour beaucoup de gens, le vieil adage suggérant d' « acheter du temporaire et investir la différence » pourrait bien être la solution la plus raisonnable si vous songez investir dans une police d'assurance. Cela veut simplement dire que vous souscrivez une assurance temporaire puis investissez la différence dans des primes, des frais, et des commissions que vous aurez payé pour une police entière ou universelle.

L'assurance hypothécaire

Cette assurance qui paie votre hypothèque si quelque chose vous empêche de le faire. Elle est obligatoire pour les hypothèques avec un acompte qui se situe entre 5 % et 19,99 %, et elle protège strictement le prêteur en cas de défaut de paiement. Mais pour ceux qui n'en ont pas besoin, ce n'est probablement pas une bonne affaire.

Tout d'abord si la réglementation n'exige pas que vous en ayez une, vous n'en avez probablement pas besoin. Si vous possédez déjà une assurance-vie, et qu'elle représente au moins le montant de votre hypothèque, vous êtes déjà couvert. Si vous avez besoin de plus, vous pouvez accroître la taille de votre assurance-vie temporaire à un coût très bas, surtout si vous êtes jeune et en bonne santé.

Aussi, l'assurance hypothécaire ne paie que le montant du solde impayé de l'hypothèque, quel qu'il soit. Donc vous payez en fait beaucoup plus pour beaucoup moins au fil du temps, et vous ne donnez rien à votre famille si vous décédez. Et le créancier hypothécaire obtient les fonds en cas de décès. De plus, ce n'est pas transférable. Si vous vendez votre maison ou transférez vos activités hypothécaires vers une autre banque, votre police est annulée et votre couverture s'arrête. Les primes ne sont pas remboursables.

Si vous n'avez pas besoin d'obtenir une assurance hypothécaire mais souhaitez quand même être couvert, souscrivez une assurance temporaire pour une pure protection aussi longtemps que vous payez les primes.

L'assurance contre les maladies graves

C'est concrètement une assurance santé qui fournit un paiement comptant si vous tombez malade d'une maladie grave spécifique, comme le cancer. L'argent peut être utilisé à n'importe quelle fin, par exemple, pour couvrir les frais médicaux et de médicaments, le manque de revenu, etc. Mais les primes peuvent être coûteuses, selon le niveau de couverture que vous souhaitez avoir. Les maladies couvertes sont clairement définies dans la police, et tout n'est pas couvert en tout temps par toutes les polices. En outre, il y a une période d'attente avant que la couverture ne commence, après que la demande a été faite.

Mettre en place une couverture d'assurance-vie et d'assurance-invalidité convenable est en réalité plus important que la couverture de maladies graves. En effet, si une maladie grave est terminale, votre couverture d'assurance-vie versera de l'argent lors du décès. Les assurances contre les maladies graves pourraient ne pas en faire de même, en particulier si la mort se produit dans les 30 jours suivant le diagnostic, comme cela peut arriver dans le cas d'une crise cardiaque ou d'un AVC. De plus, si votre maladie vous rend définitivement invalide, le total des paiements d'assurance-invalidité classique dépassera probablement un paiement forfaitaire de l'assurance contre les maladies graves.

Cependant, l'assurance contre les maladies graves pourrait être utile pour la couverture de l'invalidité de courte durée, dans le cas où les frais médicaux et de médicaments ne sont pas couvert par les régimes d'assurance provinciaux, pour les soins infirmiers à domicile, les appareils ou équipements spéciaux, etc. Pour les plus jeunes familles cherchant à mettre en place un fonds médical de secours, une couverture contre les maladies graves dont le montant se situe entre 25 000 $ et 50 000 $ est typique. Pour les familles plus fortunées, une formule plus complète devrait être adoptée, incluant au moins six mois de revenu, les dépenses médicales estimées, les dépenses de subsistance, une couverture de dette, etc. La couverture peut dépasser 100 000 $.

Si vous êtes totalement confus, ne vous inquiétez pas. L'assurance est un domaine fondamentalement déroutant, et les grosses compagnies d'assurance prennent grand plaisir à faire en sorte que cela reste ainsi (rappelez-vous qu'il s'agit de 4,7 trillions de dollars avec un « T »). Ces primes de police peuvent représenter une grosse dépense, alors avant d'apposer votre signature, consultez un planificateur financier agréé, pour être certain que vous êtes adéquatement couvert, que vous ne payez pas excessivement et que vous intégrez correctement votre assurance dans votre plan financier.

Mme Robyn Thompson, CFP, CIM, FCSI, est la fondatrice de Castlemark Wealth Management, une société de services financiers spécialisée dans la gestion de patrimoine pour les personnes et les familles nanties. Pour une consultation de planification individuelle, veuillez la contacter par téléphone au 416-828-7159 ou par courriel à rthompson@castlemarkwealth.com.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2019 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés sont à titre indicatif et peuvent comporter des risques de perte. Aucune garantie de rendement n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, les conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez contacter l'auteur de l'article si vous souhaitez discuter de circonstances particulières.