Les Q/R de Gordon Pape : Prochaine vague, gestionnaires de FNB, transferts sur CELI

11-29-2021
Les Q/R de Gordon Pape : Prochaine vague, gestionnaires de FNB, transferts sur CELI

Gordon Pape répond aux questions de placement des lecteurs

 

Cela fait un moment que j'ai consulté ma boite de réception Q/R, alors allons voir ce qui préoccupe nos lecteurs.

La prochaine vague

Q – Beaucoup prévoient une nouvelle « vague » et craignent l'apparition de nouveaux variants plus graves de la pandémie. Quelles seront cette fois-ci les conséquences sur les actions de premier ordre? – Jennifer W.

A – Les actions (de premier ordre et autres) ont affiché de bonnes performances au cours de la pandémie, après la chute des marchés en 2020, quand la gravité du coronavirus est devenue apparente. Il en est ressorti un marché baissier le plus court de l'histoire, puisque tous les indices nord-américains ont progressé pour atteindre des niveaux record.

Il existe quatre raisons principales pour lesquelles cela s'est produit.

Premièrement, les banques centrales ont réduit les taux d'intérêt à un niveau proche de zéro et ont réintroduit des programmes d'assouplissement quantitatif pour stimuler l'économie.

Deuxièmement, des programmes de dépenses publiques massifs ont apporté du support aux employés licenciés, aux petites entreprises, aux locataires et à d'autres individus affectés par la pandémie.

Troisièmement, les marchés boursiers se tournent toujours vers l'avenir, et non le passé. Les marchés ont augmenté en anticipation d'une reprise qui aurait produit des bénéfices d'entreprises plus élevés, comme ce fut le cas.

Enfin, les taux d'intérêt bas ont amené les rendements réels sur les obligations (après prise en compte de l'inflation et des impôts) en territoire négatif, faisant des actions la seule option bénéfique.

Nous devons maintenant nous préoccuper d'un nouveau variant, omicron. Même si il est aussi grave que les précédentes vagues, ce dont je doute, étant donné que beaucoup plus de gens sont à présent vaccinés, je doute que nous observions la même réaction qu'en mars 2020. Les mécanismes de sécurité que j'ai mentionnés sont toujours en place.

Toutefois, compte tenu de la forte progression des marchés, il est probable que nous connaissions un ralentissement futur. Les marchés se sont repliés à l'annonce du nouveau variant, mais les cours des actions sont encore élevés et les composantes ne sont pas en place pour soutenir la dynamique récente dont nous avons bénéficié.

En résumé, la croissance de vos actions de premier ordre devrait ralentir, quoi qu'il arrive. Cela dit, je continuerais à les détenir à long terme.

Gestionnaires de FNB

Q –  Il existe aujourd’hui tant de différents types de FNB; quelle est la différence entre quelqu'un qui construit un FNB et un gestionnaire de portefeuille d'un fonds commun de placement? Excepté le coût, il ne semble pas y avoir une grande différence entre les fonds communs de placement et la plupart des FNB. Il est difficile de trouver des informations sur les personnes qui construisent un FNB, mais il est facile de faire des recherches sur la performance de différents gestionnaires de fonds communs de placement. – Paul R.

A – La plupart des FNB sont passifs, c'est à dire qu'ils cherchent à reproduire le rendement d'un indice spécifique. Ceux-ci peuvent inclure des indices importants tels que l'indice composé S&P 500 ou de plus petits indices spécifiques à certains secteurs. Cela fait que personne ne choisit d'actions individuelles, il n'est donc pas nécessaire de faire des recherches approfondies, ce qui réduit les coûts de manière significative. Il y existe quelques FNB qui sont gérés activement, et vous constaterez que ceux-ci facturent des frais plus élevés.

En comparaison, la plupart des fonds communs de placement utilise la gestion active, soit par une équipe, soit par un individu, et cela implique des coûts liés à la sélection des actions. Quelqu'un doit payer l'addition pour tout ce travail, et ce quelqu'un est l'investisseur.

Transférer les actifs du FERR

Q – Je souhaiterais connaître votre opinion sur une idée que j'ai eue. Je viens de transformer mon REER en un FERR. Pour l'instant, mon mari et moi n'avons pas besoin de l'argent supplémentaire auquel j'ai accès dans ce compte.

Ce que je voudrais faire, à la place, c'est transférer des actions du FERR et les mettre dans mon CELI. Je souhaite faire cela au lieu de verser les 6 000 $ annuels autorisés.

Je réalise que je n'aurais droit qu'à l'équivalent de 6 000 $ avec mes actions transférées.

Cette idée est-elle réalisable? Existe-t-il des règles ou des règlements qui interdisent une telle pratique? – Kathie S.

R – Désolé, cette idée ne marchera pas. Vous ne pouvez pas transférer des actifs d'un FERR ou un REER directement dans un CELI. Si c’était possible, tout le monde le ferait, car les retraits d'un REER/FERR sont imposables, tandis que les retraits d'un CELI ne le sont pas.

La seule façon d'y parvenir est de faire un transfert en nature des actions dans un compte de courtage non enregistré et d'être imposé sur la valeur retirée du FERR. Ensuite, vous pourrez transférer ces actions dans un CELI.

En résumé, tout retrait de toute forme d'un REER/FERR est imposable.

Si vous avez une question d'ordre financier à me poser, envoyez-la à gpape@rogers.com, et écrivez « Fund Library Question » dans l'objet. Je ne peux garantir une réponse personnelle, mais j'en traiterai autant que possible dans cet espace.

M. Gordon Pape fait partie des experts en investissement et des commentateurs de finances personnelles les plus connus du Canada. Il est l'éditeur des bulletins d'information The Internet Wealth Builder et The Income Investor qui sont disponibles à travers le site Web Building Wealth.

Suivez Gordon Pape sur Twitter à l'adresse https://twitter.com/GPUpdates et sur Facebook à l'adresse www.facebook.com/GordonPapeMoney.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2021 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés présentent un risque de perte et aucune garantie de performance n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Demandez toujours conseil à votre propre conseiller financier avant de prendre des décisions en matière d'investissement.