Tous les fonds IR ne sont pas égaux

03-31-2021
Tous les fonds IR ne sont pas égaux

Demander des comptes aux fonds qui se disent d'investissement responsable

 

Il est temps d'élever le niveau de responsabilité des fonds d'investissement responsable (IR). Tous les fonds IR ne sont pas égaux, il est donc utile d'examiner l'approche IR d'un fonds et la nature de ses participations pour se faire une idée plus précise.

La communauté des investisseurs est de plus en plus consciente des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Cela a conduit à une émergence documentée des actifs IR sous gestion et à un nombre croissant de fonds IR proposés par un nombre croissant de sociétés. Les chiffres peuvent varier en fonction des critères d'identification des fonds IR, mais les tendances sont réelles.

Selon les données de l'Association pour l'investissement responsable, la période de 2017 à 2019 a vu une augmentation de 36 % des actifs sous gestion parmi les fonds communs de placement canadiens IR, tandis que les actifs des FNB dans la catégorie IR ont plus que doublé au cours de cette période. En 2020, le nombre de fonds communs de placement et de FNB IR disponibles au Canada a augmenté de 35 %, et le nombre de sociétés offrant des fonds communs de placement et/ou des FNB IR est passé de 16 à 29.

Dans les cinq à dix prochaines années, je m'attends à voir presque tous les fournisseurs de fonds communs de placement ou de FNB au Canada offrir des fonds sous l'étiquette IR. Les facteurs de motivation pour le lancement de ces produits sont là. La première raison, bien sûr, devrait être de motiver les entreprises du monde entier à s'améliorer sur le plan ESG, mais les fonds IR amélioreront également l'image d'une société de fonds et fourniront un nouveau véhicule pour augmenter les actifs sous gestion.

Cela nous donne donc encore plus de raisons d'enquêter sur les participations des fonds IR et sur l'approche IR qu'ils utilisent. Plus nous continuons à ne pas demander des comptes aux fonds, plus cela nuit à l'investissement responsable et à l'influence positive que l'industrie financière peut avoir sur le monde. Si nous nous contentons d'acheter ce que l'on nous vend, nous n'aidons pas réellement la planète en ce qui concerne les facteurs ESG; au contraire, nous aidons simplement les sociétés de fonds à augmenter leurs actifs sous gestion.

Le Fonds XYZ est un exemple de fonds obligataire canadien étiqueté comme un fonds d'investissement responsable. (Je n'identifierai pas ce fonds, car il serait injuste de le désigner à ce stade alors que d'autres fonds similaires existent.) Le fonds dit suivre les stratégies IR suivantes : engagement des actionnaires, filtrage négatif et intégration ESG. Les produits exclus sont le tabac, l'énergie nucléaire, les armes/l'armée, les jeux d'argent et la pornographie.

Mais si vous regardez ce que ce fonds détient, vous pourriez ne pas être d'accord.

Tout d'abord, la question de l'engagement des actionnaires dans les fonds obligataires est discutable. En effet, « l'engagement des actionnaires » est impossible car les détenteurs d'obligations ne sont pas des actionnaires, ils n'ont pas le droit de vote et ne peuvent pas soumettre de propositions d'actionnaires. Mais nous pouvons leur donner le bénéfice du doute et l'appeler « engagement des entreprises », car les détenteurs d'obligations ont accès à la direction et ont la possibilité de communiquer avec elle, surtout s'ils sont également actionnaires de cette même société. L'efficacité de ces engagements est presque impossible à mesurer, mais c'est une autre histoire.

Le deuxième problème de ce fonds, c'est qu'il détient environ 50 % d'obligations d'État, et qu'il n'y a donc aucun engagement de la part des entreprises. Sur les 20 principales positions de ce fonds, seules cinq sont des obligations d'entreprises. Les 15 autres sont des obligations d'État, ce qui limite les possibilités d'engagement. Cela nous amène à une question plus importante, à laquelle je n'ai pas de réponse pour l'instant : Quelle portion du portefeuille d'un fonds la société de fonds doit-elle engager pour pouvoir le qualifier de fonds impliquant « l'engagement des entreprises » ?

Le troisième problème concerne les exclusions de produits qui sont énumérées : tabac; énergie nucléaire; armes/armée; jeux de hasard; pornographie. Le fonds a des avoirs importants en obligations du gouvernement de l'Ontario, mais le gouvernement de l'Ontario possède Ontario Power Generation, qui à son tour possède deux centrales nucléaires qui fournissent environ 60 % de l'électricité de l'Ontario. Le gouvernement de l'Ontario est également propriétaire de la Société des loteries et des jeux de l'Ontario, qui est responsable des loteries, des casinos et des hippodromes de l'Ontario. Le fonds détient également des parts importantes d'obligations du gouvernement canadien. Le gouvernement canadien, bien sûr, possède et exploite l'armée du Canada.

Par conséquent, l'énergie nucléaire, les armes/l'armée et les jeux de hasard ne devraient pas figurer parmi les exclusions de ce fonds.

Ce fonds est sans aucun doute un fonds d'intégration ESG, mais prétendre à l'engagement des actionnaires est discutable, et les exclusions de produits énumérées sont trompeuses. Il existe de nombreux exemples de fonds de ce type, c'est-à-dire des fonds qui sont présentés comme allant au delà de ce qu'ils font vraiment. Le fait est que si nous nous fions simplement aux étiquettes qui sont présentées, nous risquons de ne pas avoir l'impact positif que nous souhaitons sur le plan ESG.

Il existe cependant des exemples de fonds qui investissent exactement de la manière dont ils sont présentés, et ces sociétés de fonds offrent une grande transparence. NEI, par exemple, vous permet de consulter son dossier de vote par procuration et l'historique de ses engagements par fonds ou par société. Cela donne un bon aperçu de l'impact potentiel de NEI et des domaines des sociétés spécifiques qu'ils tentent d'influencer.

Je n'essaie certainement pas de discréditer les fonds IR ou le marché de l'investissement responsable. C'est en fait tout le contraire. Les fonds de IR peuvent avoir un impact positif significatif sur la façon dont les entreprises fonctionnent dans le monde entier. Mais pour que cela se produise, les fonds de IR doivent rendre des comptes. Nous devons épuiser les ressources de données sur ces fonds.

Malgré tous les défauts apparents des systèmes de notation ESG, ils ont une grande valeur. Ils constituent une étape nécessaire pour garantir qu'une société de fonds fait ce qu'elle dit faire. Les sociétés de fonds qui font preuve de transparence quant à leurs avoirs et à leurs processus seront les moteurs d'un véritable changement. 

Reid Baker, CERA, ASA, est vice-président des opérations analytiques et des données, Fundata Canada Inc., une source principale d'information pour les fonds d'investissement, et président du comité canadien de standards des fonds d'investissement (CIFSC).

Remarques et avis de non-responsabilité

© 2021 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Des commissions, frais de gestion et dépenses peuvent être associés aux placements de fonds négociés en bourse (FNB). Veuillez lire le prospectus simplifié avant d’investir. Les FNB ne sont pas garantis et ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par tout autre organisme d’assurance-dépôts gouvernemental. Rien ne garantit que le fonds pourra maintenir sa valeur liquidative par part à un montant constant ni que le montant entier de votre placement dans le fonds vous sera remis. Les valeurs des fonds changent fréquemment et leur rendement passé n'est pas garant de leur rendement futur. Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Aucune garantie de rendement n'est faite ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux.