Boîte à outils financière de Gordon Pape

12-02-2019
Boîte à outils financière de Gordon Pape

Questions et réponses sur les actions pouvant résister à la récession, le retour au travail, les CEL

 

Il temps à nouveau de consulter la boîte à courriel et voir ce qui vous préoccupe ces jours-ci. Voici quelques-unes des questions les plus récentes.

Actions résistantes à la récession

Q – Veuillez suggérer des FNB ou des actions conservatrices qui aideront à résister à une éventuelle récession. Est-ce une bonne idée de consacrer davantage de nos économies aux services publics, aux télécommunications, aux infrastructures et aux actifs réels ? Qu'en est-il des FPI? Je suis à la retraite et je souhaite juste préserver mon capital et réaliser de modestes gains en capital pour les cinq ou dix prochaines années. – Co P.

R - Tout d'abord, soyons clair. En période de récession, toutes les actions et tous les fonds consacrés aux actions sont vulnérables, même les meilleurs des titres de qualité supérieure. C'est une question de degré.

Par exemple, les actions présentant un ratio cours/bénéfice inhabituellement élevé, telles que certains titres technologiques comme Amazon.com Inc. (NSD: AMZN), ont plus de chances d'être touchées que celles affichant un faible ratio. Les sociétés réglementées de services publics, telles que Fortis Inc. (TSX: FTS), souffriraient généralement moins, car une grande partie de leurs revenus est garantie, et le dividende agit comme un plancher du cours de l'action.

Les FPI d'appartements ont tendance à être moins exposées à une économie en déclin que les FPI de bureaux ou de centres commerciaux, car les gens ont toujours besoin d'un endroit où vivre. Les actions de biens de consommation de base, qui ont récemment perdu la faveur des investisseurs, ont également tendance à mieux résister à la crise.

Les obligations constituent toujours un refuge en période de récession. Par exemple, en 2008, un portefeuille divisé entre actions à 60 % et obligations à 40 % aurait perdu 15,2 %, selon un graphique interactif du site Web Steadyhand. Mais celui qui ne comptait que 20 % d'actions et 80 % d'obligations n'aurait perdu que 0,9 %.

Donc, si vous craignez une récession, je vous conseille d’accroître vos avoirs en obligations et de pondérer vos actions en faveur des services publics, des télécommunications, des FPI d'appartements et des sociétés de biens de consommation de base telles que Costco Wholesale Corp. (NSD: COST).

Fonds Cambridge

Q – J'ai acheté le Fonds mondial à revenu élevé Cambridge CI il y a plusieurs mois. Le prix n'a pas beaucoup bougé durant cette période. Je me demande pourquoi on considère que cette action est à revenu « élevé » alors que les résultats que j’ai constatés sont si modestes. Recommandez-vous toujours cette action? Veuillez noter que j'ai eu de très bons retours sur un certain nombre de vos recommandations. Merci pour votre réponse – Ian B.

R - J'ai recommandé ce fonds dans l'un de mes bulletins d'information en avril 2013, au prix de 13,29 $. À l'époque, il était appelé Fonds à revenu élevé Cambridge et investissait principalement dans des titres canadiens. Le paiement annuel était de 0,72 $ l'unité, soit un rendement de 5,4 %.

Depuis lors, le mot « mondial » a été ajouté au titre et le fonds détient maintenant plus de 40 % de ses actifs à l'extérieur du Canada. La VL (valeur liquidative) au moment de la rédaction du présent document était de 11,60 $, et le fonds continue de verser 0,06 $ par mois, ou 0,72 $ par an. Au cours actuel, le rendement est de 6,3 %.

Le rendement plus élevé semble attrayant, mais le problème est que le fonds n’a pas été en mesure de générer suffisamment de bénéfices pour le maintenir. Par conséquent, nous avons assisté à une érosion progressive de la VL au cours des dernières années afin de maintenir le versement mensuel de 0,06 $. Il y a trois ans, la VL était d'environ 12,35 $.

Par conséquent, les rendements totaux sont inférieurs au rendement actuel en raison de la baisse progressive de la valeur liquidative. Le taux de rendement composé annuel moyen sur cinq ans à la fin du mois d'août n'était que de 3,4 %.

C'est un cas dans lequel le rendement peut être trompeur. Nous devons nous concentrer sur le rendement total, et il est décevant. Mon conseil est de consulter votre conseiller financier pour envisager d'autres options.

De retour au travail ?

Q - Mon mari a 63 ans et j'ai 53 ans. À l'âge de 60 ans, il a pris sa retraite et a commencé à retirer ses prestations du RPC. S'il devait aujourd'hui reprendre le travail avec un petit emploi à temps partiel ou en tant que consultant, en quoi cela affecterait-il son RPC? Reprendre le travail n'est pas essentiel pour nous en termes de revenus. Complètement facultatif.

Je pense que cela aura un impact négatif et que nous ne serions pas plus avancés, mais je n’ai aucun fait pour confirmer ma conviction. Merci. – Suzanne B., Vernon BC

R – Le retour au travail n’affectera pas la pension de votre mari, mais jusqu’à l'âge de 65 ans, il sera tenu de cotiser au régime de prestation après retraite du RPC (PAR). Ses cotisations, ainsi que celles de son employeur, fourniront un montant supplémentaire à son RPC lorsqu'il cessera de travailler.  Entre 65 et 70 ans, la participation au PAR est facultative.

Gains CELI

Q – Nous avons des investissements dans des CELI qui versent un revenu mensuel. À la fin de l’année, vous obtenez la ventilation du revenu, c’est-à-dire les dividendes, les intérêts, le remboursement de capital (RDC), etc. Puisque les fonds sont dans un CELI, le RDC devrait-il être une préoccupation ? Si je comprends bien, le remboursement de capital affecte les gains en capital, mais ceux-ci ne seraient-ils pas non imposables dans le CELI ? – Mike T.

R - Vous avez raison. Tout profit réalisé dans un CELI est libre d'impôt, à l'exception des dividendes étrangers, qui sont soumis à une retenue à la source. Il s’agit de 15 % sur les dividendes de source américaine.

De la poêle au feu?

Q - Il y a environ un an, j'ai acheté le FNB Horizons Revenu Amélioré Énergie (TSX: HEE) pour rester dans le jeu pétrolier. Je pensais que le FNB valait un peu mieux qu'une action individuelle; cependant, il a été une source de frustration. Désormais, outre le fait de me tirer une balle dans le pied, devrais-je tenir le coup ou me retirer maintenant en faveur des actions de Tesla. Je me rends compte qu'une perte est une perte, mais cela reste triste à voir. – Brian R.

R – Ce n'est pas un fonds que j'ai recommandé et je ne l'envisage pas activement en raison de la faiblesse actuelle du marché de l'énergie. Mais la performance de cette année n’a pas été désastreuse : sur le cumul de l'année, elle était en baisse d’environ 3,1 % au 27 septembre. Quant à Tesla, il semblerait que vous souhaitez sauter de la poêle au feu. L'action est en baisse d'environ 27 % cette année.

M. Gordon Pape fait partie des experts en investissement et des commentateurs de finances personnelles les plus connus du Canada. Il est l'éditeur des bulletins d'information The Internet Wealth Builder et The Income Investor qui sont disponibles à travers le site Web Building Wealth.

Pour plus d'informations sur les abonnements aux bulletins d'informations de Gordon Pape, consultez le site Web Building Wealth.

Suivez Gordon Pape sur Twitter à l'adresse https://twitter.com/GPUpdates et sur Facebook à l'adresse www.facebook.com/GordonPapeMoney.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2019 par Forum des Fonds. Tous droits réservés.

Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés présentent un risque de perte et aucune garantie de performance n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Demandez toujours conseil à votre propre conseiller financier avant de prendre des décisions en matière d'investissement.